Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ASCV RANDO
  • ASCV RANDO
  • : Club de marche-randonnée de Vert (Yvelines)
  • Contact
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 15:10
 

La randonnée pédestre

« La randonnée est le moyen le plus sûr de bouger son corps tout en goûtant les joies de la balade et de la décou

verte. Pourtant, il ne s'agit pas de flânerie. La randonnée pédestre consiste en d'assez longues marches de 10 km au minimum à un rythme soutenu d'environ 4 km/h.

 

Comme toute activité prolongée de moyenne intensité, les bénéfices se font sentir sur tout l'appareil cardio-vasculaire. Le cœur y apprend à travailler à l'économie et l'appareil res­piratoire se développe ; la tension artérielle b

aisse un peu, le mauvais cholestérol se dissipe et l'on note des effets bénéfiques en cas de diabète. Marcher permet de combattre aussi l'ostéoporose et l'arthrose et enfin d'évacuer le stress en générant une saine fatigue. En revanche, s'il est bon de marcher pour éviter de prendre du poids, il est illusoire d'y avoir recours pour en perdre.

 

Évidemment, les bénéfices ne s'engrangent que dans la durée, c'est-à-dire au bout de deux ou trois mois d'activité régulière (d'une ou deux randos par semaine) et se perdent dans le même temps en cas d'arrêt.

Le principal intérêt de la randonnée est qu'elle est praticable par tout public quels que soient l'âge et la condition physique de départ. Les personnes souffrant d'un handicap non locomoteur peuvent s'y adonner, de préférence accompagnées. Seules les personnes souffrant d'allergies aux pollens ou aux piqûres d'hyménoptères doivent être mises en garde et se prémunir éventuellement.

 

L'âge est indifférent; on se souvient du professeur Théodore Monod randonnant encore au seuil de ses cent ans. Toutefois, les personnes âgées sont parfois limitées par l'évolution d'une arthrose. Dans ce cas. Il convient de réduire les distances et de choisir des trajets peu accidentés. Les enfants, depuis l'âge de six ans, peuvent effectuer des marches quotidiennes se limitant à des distances équivalant en km à leur âge en années.

 

Les risques inhérents à la marche sont mineurs, comparés à d'autres activités physiques. Néanmoins, ils existent. On peut être tenté, emporté par la griserie du sport, de dépasser ses limites physiques : marcher plus de trois heures dans des conditions hostiles (froid, chaleur, altitude) peut exacerber des faiblesses du cœur ou des articulations. Comme dans tout sport, la progressivité est de règle et une visite médicale préalable s'impose afin d'adapter ses trajets et ses rythmes. Des désagréments peuvent survenir en cas de négligences comme coups de soleil, déshydratation, hypoglycémie. Les accidents traumatiques les plus fréquents sont les entorses de chevilles que l'on prévient en portant de bonnes chaussures semi-montantes. Trajets inadaptés, mauvaises positions de marche, sur-poids peuvent avoir des incidences négatives sur les articula­tions. Et à proximité des habitations, gare aux chiens qui préfèrent souvent les agressions sur l'arrière aux attaques frontales.

 

Afin de prévenir les désagréments qui pourraient survenir à la suite d'une mauvaise préparation, il est bon de soigner l'équipement. L'accessoire à privilégier avant tout autre, c'est la paire de chaussures. Celles-ci doivent être légères avec des semelles absorbant les chocs. Un pantalon large, de préférence au short, évite les coups de soleil, les piqûres de moustiques et les éraflures de ronces. Des vêtements qui respirent absorbent la transpiration. Dans le sac à dos, prévoir des vêtements pour parer aux changements de temps (pulls, vêtements de pluie), de la crème solaire, de l'anti-moustique, un chapeau. Prévoir aussi au moins un litre et demi d'eau et des vivres énergétiques (fruits secs, gâteaux secs) pour pallier les coups de barre. Toutefois, le poids du sac ne doit pas dépasser 10% du poids du porteur.

 

Il est conseillé de boire régulièrement de l'eau ou - au-dessus de 10 km - des boissons sucrées. Pour les randonnées longues (plus de 15 km), il est recommandé de pratiquer des haltes courtes (5 minutes) toutes les heures et de grignoter des aliments énergétiques. »

Michel MENEAU

in Le Magazine N°116, Juil.-Août 2009 - Groupe France Mutuelle

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Randovert - dans Hygiène et Santé
commenter cet article

commentaires

martin 11/08/2009 17:57

La RANDO, trouvez moi quelques choses de plus motivant, de plus enrichissant ? . Selon NOUS, nous n'avons pas encore trouvés. Pour toi Roland, dans le domaine du Blog,nous pensons que tu n'as pas fini de nous étonner. Encore Merci pour tes trouvailles  A très bientôt à Tous et Vivement la Rentrée.....

Martine Bosdeveix 10/08/2009 19:15

Selon cet article, les bienfaits qui résultent de ce sport   s'effectuent si le rythme de ces marches sont de 10 kms minimum, 2 fois par semaine....Donc, les marcheurs de Randovert...vous savez ce qu'il vous reste à faire!En avant les cheminots...